News / Evenements

News

  • 18.02.14
    Nouveau !!! FlowTestTM OEM version, contrôleur fluidique pour développement et intégration de systèmes fluidiques dans des instruments.
    FlowTestTM OEM version combine une électronique performante et une suite logicielle pour un développement efficace et une intégration rapide de systèmes fluidiques dans des instruments
      Pour en savoir plus cliquez ici.
    Lire la suite...
  • 06.01.14
    Le Waly augmente la reproductibilité et la fiabilité des résultats par l'automatisation des lavages et du séchage de microarray. 
    Simple à utiliser, programmable pour l'optimisation des protocoles, compatible avec toutes les lames et applications du marché (puces ADN, miRNA, proteines, anticorps, tissus et pour le FISH).
      Pour en savoir plus cliquez ici.
    Lire la suite...

Evenements

Newsletter


Recevez des informations sur nos produits
Diagnostique: Dépistage et Prévention

Les Biopuces jouent un rôle clé dans l’analyse de l’expression transcriptionnelle des gènes ou «expression profiling». L’apparition de nouvelles puces couvrant le génome entier de divers organismes offrent de nombreuses perspectives d’utilisation pour la comparaison des niveaux d’expression de chaque gène selon différents paramètres (type cellulaire, phase du cycle,etc...).
Ainsi, l’activation ou l’inhibition de nombreux gènes est observée par comparaison de cellules saines et de cellules « malades ». De nouvelles approches thérapeutiques consistent alors à cibler ce type de gènes, impliqués dans la maladie.

Le génotypage constitue également une application importante des Biopuces qui consiste à détecter des SNPs (polymorphismes entre allèles d'un gène), «marqueurs» stables pouvant être associés à une pathologie particulière.

La technique CGH arrays (Comparative Genomic Hybridization) permet de détecter les variations du nombre de copies d’ADN sur la totalité du génome. Cette technique est actuellement très utilisée en cytogénétique pour la détermination des maladies chromosomiques (Trisomies, Syndrome de Turner,etc...) mais également en oncologie pour la classification des tumeurs en fonction des réarrangements chromosomiques observés.